Comme tous les ans depuis onze ans déjà, un évènement hors du commun va se dérouler à Paris le 3 septembre prochain au Grand Rex : La nuit Nanarland (pas de panique, c’est bien la nuit excentrique qui a été rebaptisée).

Ne fais pas l’innocent, on t’en a parlé l’année dernière et tu te demandais avec angoisse comment tu avais pu rater cette soirée extraordinaire. Cette fois on est sympa, on te prévient avant, histoire que tu ne sombres pas de nouveau dans la dépression d’avoir manqué l’évènement de la rentrée. Tu peux donc prendre ta place ici.

La nuit Nanarland, donc, c’est une nuit entière (de 20h au matin) dans le confort du Grand Rex, un maître de cérémonie classieux (Jean-François Raugier de la Cinémathèque), des hôtes sympathiques (Nanarland et Tanzi Distribution) qui t’accueilleront avec quatre films aussi improbables qu’inoubliables entrecoupés des non moins fameux cut excentriques, bandes-annonces et autres quizz délirants. Fous rires, errance hagarde entre deux films au beau milieu de la nuit, moments aussi gênants qu’hallucinés et public de folie garantis !

Première mise en bouche avec le trailer :

 

Le programme, choisi comme tous les ans aux petits oignons, t’emmènera à coup sûr dans des territoires encore inexplorés : du kung-fu espagnol, une mallette de LSD perdue dans Istanbul, un flic samouraï au brushing plus soigné que celui d’une drôle de dame et cerise sur le gâteau : un film d’arts-martiaux dont le doublage a été réalisé par les voix du Muppet Show… Pour te faire saliver un peu plus voilà l’affiche du programme :

 

La Nuit Nanarland L'affiche

Quoi de mieux qu’une nuit blanche, entouré de spectateurs loufoques, à mater des films pour le moins surprenants pour bien commencer l’année scolaire ? Et si, comme nous, tu as toujours rêvé de posséder un objet ayant appartenu à l’illustre M. Raugier, c’est l’occasion ou jamais de tenter ta chance au traditionnel lancer de cravate !

Rendez-vous le 3 septembre pour mettre les pieds où vous voulez, mais surtout à la Nuit Nanarland !

 

Hédia

Sans légende...
Article précédent

Attentat à Nice : vies volées et liberté à nouveau violée...

emmaus
Article suivant

Emmaüs lance sa propre passerelle en ligne